barca

All posts tagged barca

Ca y est, la Ligue des Champions 2011-2012 a officiellement débuté avec le tirage au sort de la phase de poules qui a eu lieu hier, à Monaco. J’ai hâte d’entendre de nouveau résonner l’hymne de la Champions League les mardis et mercredis soirs, sans entendre soupirer madame si possible. Et comme cette compétition est censée réunir chaque année les meilleures équipes du Vieux Continent, même les matchs au fin fond de la campagne roumaine mettent en panique. Enfin, le Barça fait quand même figure d’exception, tant il continue d’évoluer sur une autre planète (les deux matches face au Real Madrid en Supercoupe d’Espagne l’ont démontré) Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, et surtout pas des clubs français engagés dans cette Ligue des Champions. L’OM est le dernier et le seul club français à avoir remporté la compétition en 1993, et on a parfois l’impression que les petits enfants de nos enfants n’auront pas la chance de connaître un tel miracle, tellement l’écart économique avec les autres championnats majeurs est abyssal. Du coup, une qualification en 8e de finale pour Lille, Lyon et l’Olympique de Marseille est loin d’être acquise. Jetons donc un coup d’œil aux groupes de nos trois représentants français.

GROUPE B
Inter Milan
CSKA Moscou
Lille
Trabzonspor

Rio Mavuba croit aux chances du LOSC

Lorsque j’entends Rio Mavuba, le capitaine du LOSC, dire qu’il s’agit d’un « bon tirage », je me montrerais un peu moins confiant à sa place. Le CSKA Moscou et le Trabzonspor sont à la portée de Lille, c’est vrai, mais le jeu proposé par l’équipe de Rudi Garcia est légèrement moins séduisant que la saison dernière. Je n’ai pas du tout été emballé par les deux premiers matchs du LOSC (surtout la défaite à domicile face à Montpellier), et le manque d’efficacité contre Caen (malgré une victoire arrachée au bout du temps réglementaire, et un jeu qui a gagné en consistance) risque de se payer cash en LDC. Et puis, le CSKA Moscou, c’est juste le leader actuel du championnat russe, avec un certain Vagner Love qui n’est pas mauvais devant les buts. En fait, pour mettre toutes les chances de son coté, Lille devra absolument marquer des points face au CSKA Moscou (à domicile) et au Trabzonspor (à l’extérieur), qu’il rencontrera lors des deux premières journées. Face à l’Inter Milan, il s’agira surtout de gratter quelques points qui pourront s’avérer décisifs pour se qualifier.

GROUPE D
Real Madrid
Lyon
Ajax Amsterdam
Dinamo Zagreb

Lisandro sera l'une des principaux atouts offensifs de Lyon

En ce qui concerne l’Olympique Lyonnais, là encore je le vois mal se qualifier les doigts dans le nez. Tout simplement parce que l’époque où Jean-Michel Aulas claquait des millions d’euros pour débaucher les meilleurs joueurs du championnat français, plus une star internationale en guise de mentor, est révolue. L’OL a décidé de ne plus faire de folies en capitalisant sur des joueurs déjà présents la saison dernière. Avec Gomis et Lisandro en pointe, l’attaque lyonnaise a de la gueule, et on peut s’attendre à ce que le retour de Yoann Gourcuff fluidifie encore plus le jeu de l’OL. Mais le club de JMA ne dégage plus cette solidité qui lui permettait de mettre la pression aux grandes équipes européennes. Avec Juninho et Diarra au milieu, Cris et Abidal derrière, Malouda, Fred et Carew devant, Guy Lacombe pouvait s’amuser, dans une autre vie, à deviner combien de buts son équipe allait planter à l’adversaire, aussi bien à domicile qu’à l’extérieur. Le 3-0 infligé au Real Madrid à Gerland, je m’en souviens encore. En 2011-2012, L’OL se doit de ne pas sous-estimer l’Ajax Amsterdam (qu’il affrontera à l’extérieur dès le premier match) qui n’est certainement pas une formation de bras cassés. Ce n’est pas non plus la grande équipe de 94 (qui avait remporté la Ligue des Champions) avec Van der Sar, les frangins de Boer, Rijkaard, Litmanen et Kluivert, mais les clubs néerlandais ne sont jamais faciles à manoeuvrer. Bref, c’est surtout face au Dinamo Zagreb que Lyon devra engranger un maximum de points. En cas de mauvais résultats lors des deux premières journées, la double-confrontation avec le Real Madrid pourrait s’avérer cruciale. Aller chercher des points à Santagio Bernabeu semble quasiment mission impossible, au regard du jeu pratiqué par l’équipe de José Mourinho. Elle a perdu contre le Barça, certes, mais avec les honneurs. Kazim Benzema semble déjà hyper affûté, et malgré son mauvais caractère, Cristiano Ronaldo est capable de débloquer une situation sur un coup de génie ; sachant qu’il est également précieux sur les coups francs. Vraiment pas simple ce groupe D pour l’OL.

GROUPE F
Arsenal
OM
Olympiakos
Borussia Dortmund

Steve Mandanda devra certainement multiplier les exploits dans ses buts

Quant à l’Olympique de Marseille, j’avais le sourire jusqu’à ce que le Borussia Dortmund atterrisse dans la poule F. Se coltiner le champion d’Allemagne est une mauvaise nouvelle, et lorsque l’on connaît le jeu à l‘allemande, l’équipe de Didier Deschamps devra aller là-bas avec des casques et des plastrons. Plus sérieusement, l’affaire se présentait assez bien avec Arsenal comme favori du groupe, et l’Olympiakos contre qui il est possible d’aller chercher des points. Même si le mercato n’est pas encore fini, il faut dire que l’Emirates Stadium fait beaucoup moins peur sans Cesc Fabregas et Samir Nasri dans les rangs d’Arsenal. On se doute bien qu’Arsène Wenger va sortir le chéquier pour renforcer son équipe, mais Arsenal reste sur une défaite à domicile face à Liverpool (0-2) et, plus inquiétant, a souffert face à l’Udinese pour obtenir sa qualification pour la Ligue des Champions. Il y a donc moyen d’espérer, à condition que l’OM ne foire pas son départ dans la compétition : un match à l’extérieur face à l’Olympiakos, avant de recevoir le Borussia Dortmund et Arsenal. Les hommes de DD seraient bien inspirés de faire le plein de points à domicile, avant d’affronter les deux « gros » chez eux. D’autant que la défense de l’Olympique de Marseille est plus que friable ces derniers temps : si l’avalanche de buts lors du Trophée des Champions face au LOSC n’avait rien d’inquiétant, c’est devenu beaucoup moins drôle par la suite. Quatre buts encaissés depuis le début du championnat, c’est trop pour une charnière Diawara-M’Bia supposée être l’une des plus solides de L1. Et en attaque, il va falloir oublier le manque de réussite face à St-Etienne, et retrouver le panache de la fin de saison dernière.

Bref, autant hier soir, je me disais que l’OL avait hérité du groupe le plus compliqué, autant aujourd’hui je me dis que l’OM est vraiment mal embarqué dans cette poule F. Si je devais écouter mon cœur de supporter marseillais, je dirais que l’OM passe en 8e de finale avec Arsenal. Mais avec un minimum de lucidité, et même si le mercato – encore une fois – n’est pas fini, je pense que Lyon filera en 8e, et que l’OM et Lille seront reversés en Europa League. Sincèrement, en ce qui concerne l’Olympique de Marseille, j’espère me tromper. Et vous, quel est votre pronostic pour les clubs français en Ligue des Champions ?

Par Laurely Birba